fbpx
La baie de Ha Long, Vietnam

Voici les 5 destinations à éviter absolument en 2024, selon Fodor’s Travel

Léa Paci - Il y a 2 mois

Alors que les voyages nous promettent des paysages époustouflants, des plages paradisiaques et des trésors culturels, il est important de reconnaître que derrière ces cartes postales se cachent parfois des réalités sombres. Selon Fodor’s Travel, experts en voyages, ces lieux magnifiques souffrent de trois problèmes grandissants : le surtourisme, la production de déchets et la pénurie d’eau, qui impactent négativement la vie des locaux et ces destinations elles-mêmes. Découvrez sans plus attendre ces endroits à la fois magnifiques et à éviter.

Venise, Italie

Venise, l’une des destinations les plus prisées au monde, est devenue un exemple frappant de surtourisme. Connue pour son architecture, sa gastronomie et son histoire, la ville accueille chaque année des millions de voyageurs venus des quatre coins du monde. Les canaux vénitiens, sites emblématiques de la ville, sont désormais pollués et les bâtiments historiques sont de plus en plus endommagés.

Afin de contrôler l’afflux touristique, l’entrée dans la ville sera payante à partir de 2025, avec une phase de test prévue pour 20 jours en 2024, pendant les mois de mai, juin et juillet. Selon le site e-Venise, durant la phase de test de 2024, les visiteurs devront s’acquitter d’une taxe d’accès de 5 euros par jour pour entrer à Venise de 8h30 à 16h00.

Le Grand Canal de Venise, Italie

Le Grand Canal de Venise, Italie

Athènes, Grèce

Athènes, capitale de la Grèce et l’un des joyaux de l’Europe, figure également parmi les destinations à éviter en 2024 en raison du surtourisme, qui met en péril les trésors de la ville. Notamment l’Acropole, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les milliers de visiteurs qui parcourent les sites historiques de la capitale grecque chaque jour contribuent peu à peu à la dégradation de ses monuments et à la transformation de quartiers traditionnels en hébergements touristiques, risquant ainsi d’altérer l’authenticité de la ville.

Le quartier Monastiràki à Athènes, Grèce

Le quartier Monastiràki à Athènes, Grèce

Le mont Fuji, Japon

Le mont Fuji reste un incontournable des sites touristiques au Japon, attirant des millions de visiteurs chaque année grâce à son volcan imposant. Cependant, les préoccupations concernant la préservation de sa beauté naturelle sont de plus en plus vives. Le manque d’attention des voyageurs à cet égard a un impact négatif majeur sur son écosystème.

Des rapports alarmants font état de déchets abandonnés par les touristes, allant même jusqu’à la découverte de bouteilles d’urine dans la région. Cette attitude irrespectueuse met en péril la préservation de ce site emblématique de la culture japonaise.

Le mont Fuji et le lac Kawaguchiko, Japon

Le mont Fuji et le lac Kawaguchiko, Japon

Les monts San Gabriel, Californie

Les monts San Gabriel, en Californie, se retrouvent également sur la liste des destinations à éviter selon Fodor’s Travel. Outre le problème de surtourisme, le manque de sensibilisation et de surveillance a contribué à la détérioration de cette vaste forêt couvrant 1400 km².

Traversant ces montagnes, la rivière San Gabriel trouve sa principale source d’eau dans la région d’East Fork, devenue un lieu prisé pour les baignades. Cependant, cette popularité a un revers : la zone est devenue un dépotoir abandonné, affectant gravement la faune locale.

Les monts San Gabriel en Californie

Les monts San Gabriel en Californie

La baie de Ha Long, Vietnam

La baie de Ha Long, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, fascine par sa splendeur naturelle. Nichée dans la province de Quảng Ninh, au Vietnam, cette merveille géologique composée de 1600 îles et entourée de forêts luxuriantes est depuis longtemps une destination de choix en Asie.

Cependant, malgré sa renommée, la baie de Ha Long est confrontée à des problèmes de pollution marine et de surtourisme qui menacent son écosystème fragile. En effet, les voyageurs en croisière ont constaté une dégradation alarmante de son état en 2024. Des déchets flottants, tels que des gobelets en polystyrène, des bouteilles en plastique et des sacs, polluent ses eaux cristallines, ternissant ainsi son charme naturel.

La baie de Ha Long au Vietnam

La baie de Ha Long au Vietnam

Ces destinations, malgré leur beauté incontestable, souffrent de l’impact néfaste du tourisme de masse. Il est crucial de voyager de manière responsable pour préserver ces merveilles pour les générations futures.

Réserver un vol
simplement sur Ulysse.com
Léa Paci - Il y a 2 mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos thèmes